Voici pour Anecdoc, encore (et toujours) un sujet qui nous passionne  : qu’est-ce qui fait la culture d’un endroit, en d’autres termes, qu’est-ce qui fait qu’ici est différent de là-bas ? D’ailleurs, est-ce que c’est le cas encore ? Est-ce qu’ici est toujours différent de là-bas aujourd’hui ? Si ce n’est plus le cas, est-ce que c’est grave docteur ? Les traditions et savoir-faire locaux peuvent-ils encore exister à l’époque de la fabrication industrielle et de la mondialisation ?  Et à quoi ça sert qu’ils existent encore ? Pourquoi s’embêter à faire en sorte qu’ils perdurent ?

Les savoir-faire des platriers  ou caladiers du Verdon, en tant que tels, constituent un pan de notre humanité, une petite (mais néanmoins centrale) partie du génie humain. Leur disparition, en tant que savoir-faire humain, appauvrirait d’un coup l’humanité entière. Mais ce n’est pas tout … De fait, sur ces savoir-faire du bâti spécifiques à tel ou tel territoire repose l’identité des silhouettes villageoises et d’un bâti traditionnel singulier. Ainsi, ce que le visiteur ou l’habitant pourrait qualifier d’indéfinissable charme du territoire est pourtant bel et bien définissable, il repose sur des savoir-faire, dont la disparition mettrait en péril bien plus que la richesse des techniques.

Entre le début de l’industrialisation intensive et aujourd’hui,  l’heure où les sociétés contemporaines interrogent intensément leurs rapports à la production et pensent à revenir, dans leur grande majorité, à des modes de production plus locaux, et plus respectueux de l’environnement, combien de temps s’est écoulé ? 100 ans ? 50 ans ? Un labs de temps suffisant en tout cas pour que certains savoir-faire humains agricoles, médicaux, artisanaux disparaissent de nos pratiques. Ceux qui n’ont pas disparu pourront donc encore être au service de l’humanité. Et ceux qui n’ont pas disparu le doivent à une poignée d’irréductibles passionnés et de visionnaires courageux, dont en l’occurence, Marjorie Salvarelli du Parc naturel régional du Verdon, Mathieu Collot (artisan caladier), Jean-Philippe Roux (maçon en formation), Michel Favre (ressusciteur de plâtre rose du Verdon), Philippe Bertone (artisan platrier), Frédéric Rosso (maçon du patrimoine), Renat Sette (artisan caladier et chaux).

« Les savoir-faire du bâti traditionnel dans le Verdon », un film documentaire (35 minutes) conçu et réalisé par Anecdoc, avec l’aide de Marjori Salvarelli et produit par le Parc naturel régional du Verdon. Sortie au printemps 2019.